Une démarche en 9 piliers

L'intégration du quartier dans la ville

Le projet d’urbanisme a été défini en prenant en compte l’identité de Cébazat, pour assurer une intégration harmonieuse du quartier à la configuration urbaine existante. Sur La Charvance et La Couchet, secteurs les plus proches du centre-ville, prédomineront les logements intermédiaires et collectifs, tandis que sur Les Quartières, logements individuels au nord et résidences au sud contribueront à une densification croissante de la périphérie vers le centre, avec un traitement des façades sur le boulevard Jean- Moulin qui en confortera le rôle d’axe majeur. Pour assurer une croissance urbaine douce et mesurée, le projet prévoit la réalisation de 80 logements en moyenne par an. Enfin, les liaisons vers le centre, les espaces naturels et espaces de rencontre font l’objet d’une attention particulière.

Une mixité sociale, générationnelle et d'usage

Si le quartier est à dominante résidentielle, il comprend également 5 000 m² de bureaux et services, 6 ha d’espaces publics et 5 ha d’espaces verts. L’offre de logements, en terme de typologie, est large, pour satisfaire tous les budgets et apporter notamment une réponse concrète aux ménages qui ont des difficultés à accéder au logement dans la région : 40 % de logements sociaux sont ainsi prévus sur l’écoquartier, ainsi que des logements en accession sociale.

Des formes d’habitat diversifiées

Maisons, appartements, en collectif, en intermédiaire… la diversité de l’offre d’habitat permet de répondre aux envies et besoins de chacun, et ce quels que soient son âge, la composition de sa famille ou encore ses préférences en terme de mode de vie…




 

Un projet en concertation avec les habitants

Le projet a été concerté avec les Cébazaires dès l’élaboration du PLU (Plan local d’urbanisme) puis dans le cadre de la mise en oeuvre de la ZAC (Zone d’aménagement concerté), avant son lancement en décembre 2009. La Ville et l’Ophis mettent aujourd’hui en œuvre un dispositif permanent d’information des habitants avec : une page d’information Les trois fées dans le journal municipal de Cébazat, le site internet, des événements festifs (ex : Festival Cebaz’air…). Pour l’avenir, les habitants auront un rôle essentiel à jouer dans l’évolution de leur quartier : sensibilisation aux éco-gestes et au développement durable, accompagnement pour gérer au mieux les espaces en commun (jardins, vergers), développement d’outils pour faciliter le partage d’information et la mise en place d’un mode de vie plus solidaire, plus citoyen et plus respectueux de l’environnement sont au programme.

Une qualité architecturale et paysagère

Le parti pris en faveur de l’aménagement d’une mosaïque d’espaces paysagers (espaces de promenade, placettes, lieux de détente, jardins partagés…), avec des ambiances propres pour chaque secteur, renforcera l’attractivité du quartier, favorisera les échanges et le sentiment de vivre en pleine nature. Les vues sur la Chaîne des Puys sont mises en valeur, les vergers et arbres isolés préalablement existants intégrés aux aménagements, les essences locales, rustiques et nécessitant peu d’entretien et d’arrosage, seront privilégiées. Une attention particulière sera enfin portée au mobilier extérieur à l'échelle du quartier. L’architecture des bâtiments privilégiera pour sa part l’utilisation de matériaux durables.

Une incitation à privilégier les transports doux

La priorité est donnée aux déplacements des piétons et des cycles, avec la recherche d’un impact raisonné de la voiture : toutes les voies seront ainsi en zone 30 km/h, sauf le boulevard Antoine de Saint Exupéry (limitation à 50km/h) ; le stationnement se fera sur parcelle ou en groupé, pour une moindre « pollution visuelle ». La création de chemins spécifiques pour piétons et deux roues, avec des rangées d'arbres ou une noue pour séparer les voies de circulation douce des voiries dédiées aux voitures, favorisera l’accessibilité, la sécurité et la liberté de déplacement. Des emplacements vélos sécurisés sont prévus dans les bâtiments résidentiels, ainsi que 7 aires de stationnement au niveau des espaces publics de proximité. Une emprise est prévue pour l’arrivée future du tramway clermontois.

La performance énergétique des bâtiments

Les bâtiments seront construits dans une démarche bioclimatique visant des performances énergétiques de premier plan. La possibilité du droit au soleil pour chaque logement (par limitation des ombres portées) est vérifiée systématiquement sur chaque opération, ainsi que l’épaisseur de trame des bâtiments de façon à permettre un éclairage naturel. Au-delà, est imposée de manière systématique et pour l’ensemble des bâtiments a minima la labellisation BBC (Bâtiment basse consommation). Un programme de « passiv haus » verra le jour sur le secteur des Quartières.

L’efficacité du traitement des eaux

Il est prévu d'économiser l'eau à la source du ruissellement pour la réutiliser. La maîtrise du rejet des eaux pluviales se fera via des noues (larges fossés peu profonds) et des bassins de stockage répartis sur le site. La rétention des eaux à la parcelle et l’incitation à utiliser la récupération des eaux de pluie pour l’arrosage sont également privilégiées. Des citernes sont ainsi prévues pour les jardins partagés.


 

La réduction des nuisances du chantier

Le tri sélectif des déchets et la réutilisation de matériaux existants sur place constituent une priorité. Une charte « Chantiers à faibles nuisances » a été élaborée et fait partie des pièces contractuelles des marchés entreprises.

 

 

 



Si, dès l’origine, l’opération d’aménagement s’inscrivait dans « une politique de qualité urbaine, environnementale et paysagère ambitieuse avec une accentuation de l’action de protection et de mise en valeur des grands espaces naturels », Cébazat et l’Ophis ont choisi d’aller au-delà. Avec la mise en place des Trois fées, c’est un véritable écoquartier qui voit le jour, un quartier de vie innovant et exemplaire en matière de qualité urbaine, de respect de l’environnement, de diversité sociale, de convivialité des espaces communs.

Réalisation : Overscan